• Rôle de maman : le câlin

    PHOTO-2-0517.JPGRôle de maman :

            Câliner 20110313 0201

     

    L’enfant a besoin de câlins pour s’épanouir.

    Ressentir l’affection maternelle est     "vitale".

     

    Un enfant qui n’en n’a pas assez va se replier sur lui-même et émettre une barrière entre lui et ses parents, et plus tard envers la société, qu’il risque de rejeter.

    Les témoignages non seulement par des mots mais également par des preuves d’affection sont nécessaires au bon épanouissement psychosensoriel de ce dernier.

    Le doudou, la tétine, sont, certes, des instruments d’apaisement pour le tout petit, mais ne peuvent, à eux seuls, remplacer la place affective du parent.

    Vous direz : ça tombe sous le sens.

    Non.

     Un parent qui rejette son enfant (même si ce n’est qu’une réaction momentanée due au babyblues ou autre problème sous-jacent), voire, qui ne le rejette pas mais qui sous estime l’impact de ce geste fondamental, va forcément, provoquer en lui une réaction négative.

    A quoi servent les calins ? les preuves de tendresse ?

    A apaiser, à donner confiance en soi, à se sentir aimer pour ce que l’on est.

    Un manque de calins donnera, à l’inverse, un enfant stressé, qui manquera de confiance en lui et ne s’aimera pas car il estimera que si ses propres parents ne ressentent pas ce besoin envers lui c’est qu’il ne le mérite pas, et, de ce fait, ne mérite pas non plus d’avoir une place digne de valeur dans la société.

    Il faut donc veiller, dès la plus tendre enfance, à ne pas prendre à la légère ces petits gestes quotidiens qui rassurent, sécurisent, idéalisent le petit être venu au monde pour être aimé.

     

    NB :  Bien entendu tout dépend de l'enfant, comme les adultes, certains ont plus ou moins besoins de ces câlins, et certains, très câlinés, vont se sentir tellement bien dans le cocon familial qu'il en résultera également un désir de ne pas s'extérioriser...

     

    mais ne pas minimiser l'importance du geste qui vous reliera à votre enfant, témoin essentiel de votre marque d'amour.

    « Né le 9 septembre 1929 il y a juste 83 ans...!Araignée »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    Lundi 10 Septembre 2012 à 02:04
    .•°•.Ś Ő Ń Ŷ Á.•°•.

    les enfants ont besoin de se sentir en sécurité

    j'ai beaucoup apprécié ce post

    riche en enseignement

    douce semaine

    ti bo

    .•°•.Ś Ő Ń Ŷ Á.•°•.

    2
    Lundi 10 Septembre 2012 à 03:53
    rené
    Bonjour Je te souhaite une très bon début de semaine Nos amitiés bises Qing Sam et René
    3
    Lundi 10 Septembre 2012 à 07:22

    et l'avenir en dépend.....mais les tiennes ont l'air tellement heureuses on voit qu'elles n'en manquent pas.....douce journée

    4
    Lundi 10 Septembre 2012 à 08:10
    mamazerty

    mais aussi les parents qui n'en ont jamais eus...ah...pas facile de donner....ni de comprendre l'utilité, le sens....euh...et le papa?il ne câline pas, même pas un chouia?à mon époque pas trop mais maintenant?

    (mon côté scorpion qui veut toujours trouver la petite bête ,m'a l'air c ematin bien développé!!!!!)

    bisous maman câline

    5
    Lundi 10 Septembre 2012 à 08:14
    biker06

    Hello Christelle

    Je vois que tes deux filles t'ont arraché la tete ! hi hi hi qu'est ce qu'elles te ressemblent . Tu me diras c'est normal ! mais , je ne sais pas si elles ont un petit quelque chose du pére ... la , c'est tout toi. tu es une maman admirable...

    bisous et bonne semaine

    pat

    6
    Lundi 10 Septembre 2012 à 08:36
    jill-bill.over-blog.

    Oui il est important et trouver le juste milieu comme dans tout, ni trop ni trop peu... Ah le rôle de maman... ! Merci Christelle !  Belle page du jour ! Bizzzzzzzzzzz

    7
    Lundi 10 Septembre 2012 à 08:44
    Margaux33

    des câlins oui surtout pour les petits ; après il faut pas les étouffer non plus ; bises

    8
    Lundi 10 Septembre 2012 à 09:23
    Mousse

    Bonjour ma belle,

    Les enfants n'ont pas besoin de grand-chose, beaucoup d'amour et d'attention.

    Jolies photos.

    J'espère que tu vas bien.

    Je te souhaite une agréable semaine.

    Je t'embrasse bien fort.

    9
    Lundi 10 Septembre 2012 à 09:41
    mony77

    Ses propres rapports d'enfant avec les parents transparait aussi dans l'amour que l'on donne à ses enfants, car si l'on en a pas reçu, comment savoir en redonner avec toute l'attention nécessaire, on fait au mieux avec ce que l'on suppose être la meilleure façon, pas sûr que l'on soit dans le vrai mais quan l'enfant grandit, que l'on peut parler avec lui et qu'il comprenne bien on peut lui expliquer s'il y a eu manque, le pourquoi de la situation et lui peut s'exprimer pour dire s'il est en manque d'affection, de câlins etc..... Pas facile d'être parent et surtout un bon parent. Gros bisous à toi ma toute belle, j'ai décroisé les doigts, ça va mieux pour écrire.

    10
    Lundi 10 Septembre 2012 à 09:43
    claudine

    Très belle synthèse !!! Merci à toi

    Bises

    11
    Lundi 10 Septembre 2012 à 10:10
    Monelle

    Très joli billet Christelle ! C'est vrai que le calin est très important au départ de la vie, mais trop d'enfants, malheureuseement, n'en reçoivent pas !

    Bonne journée - gros bisous

    12
    Lundi 10 Septembre 2012 à 10:32

    moi j'aime bien les calins, ma maman me manque... bisous du lundi

    13
    Lundi 10 Septembre 2012 à 10:58

    Les câlins sont importants.

    Bon lundi

    Bisous

    14
    Lundi 10 Septembre 2012 à 12:36
    LADY MARIANNE

    oui ça coule de source-
    mais ! certains parents ont eu une enfance malheureuse--- sans amour et ne savent donc pas le transmettre- ou moins --
    mon jeu pour samedi prochain- pour qui le désire-
    http://www.ma-chienne-de-vie.com/article-le-jeu-de-lady-j-en-suis-109867947.html

     

    bon lundi !!

    15
    Lundi 10 Septembre 2012 à 15:39
    khanel3

    un bel article ! passes une belle semaine

    16
    Lundi 10 Septembre 2012 à 18:19

    Très bel article et...tellement vrai !

    Gros bisous Christelle

    Muriel

    17
    Lundi 10 Septembre 2012 à 21:41
    christine

    Bonsoir Christelle . En lisant ce texte je vois combien j'en ai manque. A la campagne ce n'était pas la priorité, il fallait s'occuper des bêtes d'abord dixit ma mère. Je crois que je n'ai pas su bien donner à mes enfants bien qu'eux pour moi aient été une priorité 

    Je ne suis pas en grande forme morale..Ma mère est infernale et là je suis à bout, je ne sais plus ni aider , ni comprendre , ni supporter.

    A bientôt

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :