• 1bede2c7

    MON COEUR LE LIVRE DE MA VIE

    1bede2c7



    Je fais suivre cet article vu chez dany 58 et provenant du blog de silvia "mimi sutter"
    (ceux qui souhaitent faire suivre : merci de mettre un petit commentaire à cette dernière auparavant)




    29 mai 1980, fut le jour de sa naissance mais aussi celui de sa condamnation, celui qui aurait dû être un des plus beaux jours de la vie de ses parents, devint le pire.

    Ce jour-là "Elle" fut condamnée à ne pas vivre comme les autres enfants, à ne pas jouer comme les autres enfants, à ne pas grandir comme les autres enfants, à ne pas être une adolecente tout à fait comme les autres, la seule condamnation qu'elle n'obtiendra pas de son professeur de cardiologie, celle de l'école, ,non, "Elle" ne sera pas condamnée à suivre des cours différents et devra envers et contre tout y aller à l'école.

    Qu'est ce que c'est que cette vie qui vous empêche toutes les joies de l'enfance, mais même celle de ne pas aller à l'école.

    L'école est un terrain de jeu formidable me direz-vous et cela est exact lorsque l'on s'y sent bien et à sa place.

    Ce n'était pas son cas, elle est devenue une véritable jungle, douleurs, violences, insultes, moquerie, étaient son fardeau quotidien qui devait peser bien lourd sur son petit corps déjà bien fragilisé, si fragile qu'elle devait avoir deux sacs de cours, un pour les cours du matin et un pour l'après-midi qu'elles échangeaient le midi avec sa maman.

    "Elle" avait 11 ans quand ce second calvaire a commencé, "Elle" entrait en 6ème au collège de Créon et elles furent les pires années de sa vie.

    Ce livre est surtout fait pour parler de ça, de la méchanceté de ses ados boutonneux qui pensent tout savoir et n'arrivent même pas à faire la vraie différence entre une chiouineuse capricieuse et une enfant MALADE.

    Ils auraient dû la protéger, ils préféraient la giffler ...

    Plus tard, ce sera le lycée, on est plus agé au lycée, on est supposé être capable de comprendre, et bien non, c'est la même en plus douloureux, c'est le temps des copains, des premières sorties ... Oui mais sans "Elle", "Elle" n'aurait pas pu et les aurait empêcher de ...

    Voilà, comment on se retrouve seule dans une vie qui n'est déjà pas bien facile ni agréable par moment.

    Inexorablement, on s'enfonce dans la solitude, perdant confiance en l'être humain, perdant sa confiance en soi, le monde extérieur et les gens arrivent à vous faire peur, vous vous terrez au plus profond de vous même.

    Oui, l'entrée en matière est dure mais elle est pourtant réalité, cette réalité qu'aucun enfant, aucun parent ne devrait avoir à affronter, oui mais voilà ... Elle est bien là cette réalité et il va falloir composer avec elle.

    Cette dure réalité s'appelle maladie, CARDIOPATHIE CONGENITALE pour être plus exact, une de celle qui ne permet pas de courir, de sauter de nager, de plonger et tant d'autres choses encore ...

    Celle qui provoque des oedèmes et qui, par conséquent, la gêne et lui interdit le maillot sur la plage.

    Celle qui vous envoie très régulièrement à l'hopital, pour parfois de longs séjours, parfois moins longs ... Mais toujours dans l'incertitude et l'inquiétude.

    Des opérations qui durent des heures et sont très délicates, la peur, sa peur à "Elle", la peur de ses parents, de son frère et sa soeur, la peur d'une famille toute entière.

    Une telle maladie qu'il lui est impossible de travailler et, pire, une maladie qui ne lui donnera jamais la joie d'être maman, son petit coeur ne supporterait pas une grossesse.

    "Elle" a eu et a toujours beaucoup de courage, elle a vu partir tous ces amis de combats, les uns après les autres, elle seule reste, seule encore une fois.

    Seule pour combattre sa peur quotidienne, la peur de mourir ...

    "Elle", elle s'appelle Aurélie Bélair, elle va avoir 30 ans dans quelques mois, elle vit près de chez nous (dans le bordelais) et elle a un rêve, comme chacun de nous, le sien c'était dans un premier temps de faire un film de sa vie mais ce n'est pas chose facile, ce sera dont écrire son autobiographie, oui c'est cela le rêve de sa vie  !!!

    Pourquoi un livre, je pense que pour "Elle", cela a permis d'extérioriser certaines choses qu'elle n'avait jamais osé dire jusqu'à ce jour mais surtout, comme c'est une nénette qui pense aussi aux autres, elle voudrait que chacun d'entre nous sache, que nous apprenions à nos enfants qu'il faut respecter une personne malade, l'aider (pas l'assister hein?), juste l'aider dans les moments difficiles, quand elle en a besoin et surtout la comprendre, comprendre que si elle est exemptée de sport à l'année, il y a une raison, que si elle monte les marches moins vite que vous, ce n'est pas pour vous embêter mais c'est parce qu'elle ne peut pas aller plus vite, comprendre que NON elle n'est pas la chouchou des profs ou du directeur, ils sont simplement humains et désarmés face à la violence de certains, ils essaient donc de la protéger un peu, tant sur le plan moral que physique.
    Une mauvaise bousculade pourrait être fatale.
    Et tant d'autres choses comme ça ...

    Et bien, ce rêve "Elle" l'a accompli, oui mais en partie seulement, il est fait, édité, en vente même, oui mais voilà maintenant il faut le faire connaitre et nous, nous vivons en pleine campagne et loin des médias surtout, alors vous comprenez bien que cela n'est pas facile ...

     J'en appelle donc à votre très grande générosité, je demanderai à celles et ceux qui le souhaitent de faire un copier-coller de cet article afin de le mettre sur vos blogs, qu'il fasse le tour de la blogsphère, le tour de l'univers !!!
    Vous voulez faire un peu plus, passez un moment très agréable, je vous invite à commander son livre.
    Il est merveilleux, il prend aux tripes sur certains passages mais elle a su rester humble, rester elle-même.
    Derrière la maladie se cache quelque chose d'encore plus fort, le mépris des gens ce qui a entrainé chez Aurélie un grand mal être, un p'tit coeur qui en plus d'être bien fragile, saigne.
    Personnellement, je l'ai beaucoup apprécié, Aurélie nous donne à la fois une sacré leçon de courage et une leçon de vie.


         Acheter le livre


    Rendez-vous sur Hellocoton !
    Pin It

    13 commentaires
  • LIVRE de KHALED HOSSEINI
    « mille soleils splendides »
    http://www.librairiepantoute.com/img/couvertures_300/milles-soleils-splendides.jpg
    Ce livre raconte l’histoire de deux femmes Afghanes dont le destin, séparé au départ, se rejoint, mariées l’une et l’autre au même homme violent et misogyne.
    La première femme, Mariam, tout d’abord jalouse de sa rivale, Laïla, choisie car elle n’a pas pu donner d’enfant à son mari, s’allie ensuite avec elle pour tenter de fuir l’Afghanistan.

    J’ai eu envie de vous faire partager quelques passages de ce livre : forts, poétiques, tristes.


    En voici quelques extraits :


    1/ La mère de Mariam(1ère femme du violent Rachid) lui dit alors que celle-ci est encore enfant et n’a d’yeux que pour son père (qui a d’autres femmes et elle n’est qu’une
    « harami » : le fruit du pêché hors mariage) :

     « de même que l’aiguille d’une boussole indique le nord, un homme qui cherche un coupable montrera toujours une femme du doigt. »

     « le cœur d’un homme n’est jamais beau à voir,Mariam. Ce n’est pas comme le ventre d’une femme. Il ne saigne pas, il ne s’élargit pas pour te faire de la place. »

    « chaque flocon est en réalité un soupir poussé par une femme accablée quelque part dans le monde. »

    2/ Mariam repensant à sa mère, décédée :

    « Il faisait si chaud alors que leur chemise leur collait à la peau comme une feuille mouillée au carreau d’une fenêtre ».

    Mariam Découragée :

    « un sentiment d’abandon s’abattait sur elle comme un linceul ».

     3/ Laïla avec celui qu’elle aime depuis toujours, son frère de cœur puis son grand amour , Tariq : Dans le cours d’une conversation elle lui lance :

    « Révèle ton secret au vent mais ne lui reproche pas de le répéter aux arbres. »
     Khalil Gibran – poète Libanais lui dit-elle.

    Alors qu’il lui annonce qu’il quitte l’Afghanistan en proie à la guerre :

     « Tariq était un prolongement d’elle –même, comme une ombre présente à côté de la sienne dans tous ses souvenirs. ».

    4/ Le père de Laïla lui cite ce vers du poète Saibe-Tabrisi sur Kaboul (d’où le titre du livre) :

     . «Nul ne pourrait compter les lunes qui luisent sur ses toits Ni les mille soleils splendides qui se cachent derrière ses murs»


     5/Laïla victime d’une explosion dans sa maison :

     « Laïla se représenta de nouveau la plage. Cette fois, le chant s’élevait tout autour d’ elle( …… )Les mouettes ne furent plus que des mimes à plumes qui ouvraient et fermaient leur bec en silence(…) Le sable continuait à chanter.Il criait à présent. »

    6/ Rachid, le mari, comparant ces deux femmes : Il dit à propos de Mariam, 33 ans, sa 1ère femme depuis 18 ans :

     « elle est robuste, dure à la tâche et sans prétention. Si elle était une voiture elle serait une Volga. »

    Puis à propos de Laïla, 14 ans, sa seconde femme :

     « une belle Mercedes flambant neuve et haut de gamme
    ».

    Un livre poignant montrant comment les femmes peuvent être
    "REDUITES EN ESCLAVAGE"
    afin de
    NE PAS LES OUBLIER.


    Rendez-vous sur Hellocoton !
    Pin It

    18 commentaires
  • CONTAIT JUSQU'A LA NUIT TOMBEE...

    p0kkjkh4

    Dans ce village, depuis tout temps, il y avait un Conteur

    qui venait s'installer sur la place, sous le grand chêne central.


    Dès qu'il se mettait à conter, des histoires, les villageois se

    précipitaient autour de lui
    pour venir l'écouter.


    Il y avait foule, et le Conteur contait si bien!

    Les jours, puis les mois, puis les années passèrent.


    Le Conteur était toujours fidèle à son poste, mais les

     villageois

    l'étaient beaucoup moins!...



    -"Oh! il sera là demain!" se disaient-ils! ou encore: "aujourd'hui, je

     n'ai pas le temps, je verrai ça la semaine prochaine!..."


    Ainsi, chaque jour, le Conteur contait ses histoires, mais les

     auditeurs n'étaient plus là!



    Un matin, un
     enfant qui passait par là pour aller à l'école, s'arrêta

     un instant, puis dit à l'homme:

    -"Monsieur! hep, Monsieur! Vous êtes tout seul! il n'y a personne!

     pourquoi racontez-vous toujours des histoires??"



    -"mais parceque j'aime ça!" lui répondit notre homme!

    Puis il continua ainsi à raconter des histoires.

    Le petit garçon, un peu gêné, intervint à nouveau:

    -"Monsieur! Il n'y a plus personne qui vous écoute! Pourquoi

    continuez-vous??



    Et l'homme Conteur lui répondit ceci:



    -"Au début,

     je contais des histoires pour changer le monde

    A présent,

    je conte pour que le monde ne me change pas
    !"




    ET IL EN EST AINSI AUSSI POUR NOUS BLOGEURS :


    LE JOUR OU PLUS PERSONNE NE VIENDRA NOUS LIRE NOUS

    CONTINUERONS D'ECRIRE POUR NOTRE PLAISIR

    PERSONNEL ET

    NON PLUS POUR ETRE APPRECIE :

    POUR RESTER FIDELE A SOI.




    " on reconnait son chemin au plaisir qu'on a à le


     suivre".



    Rendez-vous sur Hellocoton !

    Pin It

    32 commentaires
  • aea75726
    Aujourd'hui
    ,
    après une
     belle journée enneigée
    hier et cette nuit
     voici
    quelques photos
     de mon village
     sous le manteau neigeux
    et
    quelques citations
    sur ce thème.


    LA VOITURE DE MON HOMME QUI DEVAIT ALLER BOSSER CE MATIN
    IMAGESSAUVEGARDEES1 3045

    photo prise de ma chambre
    IMAGESSAUVEGARDEES1 3047




    La neige possède ce secret de rendre au coeur en un souffle la joie naïve que les années lui ont impitoyablement arrachée.
    (Antoine Maillet).


    Les paroles d'honneur... c'est comme la neige... ça fond devant le soleil (Eugène Labiche)



    Si éclairants soient  les grands textes, ils donnent moins de lumière que les premiers flocons de neige (Christian Bobin)

    Rendez-vous sur Hellocoton !
    Pin It

    12 commentaires
  • PETIT POEME QUI POUR UNE FOIS N'EST PAS DE MOI

    PETIT ESSAI VIDEO AUSSI AU PASSAGE : le premier !

    J'espère que vous la visionnerez tout en vous activant à vos préparatifs pour ce soir !

    gros bisous à tous et au 2/01 !

    cricket1513


     


    Carte bonne annee poeme
    envoyé par starboxcom. - Découvrez les dernières tendances en vidéo. Rendez-vous sur Hellocoton !

    Pin It

    14 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique