• FILM COREEN "PARASITE" de BONG JOON-HO - Prix festival de Cannes 2019

     

    FILM "PARASITE"

    Coup de coeur

    20/20

     

    Ce Film coréen de Bong Joon-ho nominé au festival de Cannes a remporté la palme d'or cette année 2019.

    Et moi je dis après l'avoir vu  : oui il le méritait !

    Quel scénario ! Quel jeu d'acteurs ! Quel dépaysement que ce film par rapport aux films français et américains qui sont sans cesse sur nos écrans.

     

    HISTOIRE

    Toute la famille de Ki-taek est au chômage, et s’intéresse fortement au train de vie de la richissime famille Park. Un jour, leur fils réussit à se faire recommander pour donner des cours particuliers d’anglais chez les Park.

    C’est le début d’un engrenage incontrôlable, dont personne ne sortira véritablement indemne...

    AVIS

    Ce film a intéressé toute la famille, de la plus jeune aux parents.

    A voir tout de même à partir d'un certain âge - au moins 11 ou 12 ans car certaines scènes sont violentes et incompréhensibles pour des enfants plus jeunes.

    Il s'agit de la lutte des classes.

    Pourquoi certains si riches et confrontés à leur seul nombril ne savent comment s'occuper et chercher de l'intérêt à la vie... Tandis que d'autres, confrontés aux problèmes d'argent et de factures impayées, cherchent comment s'en sortir.

    Des riches naïfs et pour qui tout s'achète, des pauvres débrouillards, manipulateurs, pour qui tout se vend.

    Pourquoi l'argent rendrait presque idiot et certainement égoïste, à en croire ce scénario, alors que le manque d'argent rendrait plus intelligent, rusé.

    La famille  Ki-taek nous fait passer du rire à l'angoisse la plus oppressante.

    Pauvre, maline, mais elle ne sait pas qu'il ne faut pas dépasser certaines limites. 

    Les enfants restent des enfants... Emmenant vers l'impensable leurs parents ... Croyant bien faire. Et cela aurait pu être le cas si ...

    Un fait imprévu n'avait déjoué leur plan et changer leur destiné...

     

    Plus de 2h de film sans longueur. 

    On reste en alerte en train de se demander jusqu'où cela va aller, comment ça va se terminer.

    Par moment les riches paraissent plus humains et gentils, à d'autres c'est l'inverse.

    Les riches sont gentils parce-qu'ils ont besoin de services rendus.

    Les pauvres sont méchants parce-qu'ils ont besoin de survivre.

     

    Jusqu'où la nécessité de rester en vie coûte que coûte, quel que soit notre milieu, nous conditionne, nous conduit ... là est toute la réflexion du scénariste qui fait très fort niveau émotion pour le faire comprendre à divers degrés.

     

     

     

    « A l'ami, l'amie, les ami(e)s. A l'amitié. A la vie !
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 15 Septembre à 19:21
    LADY MARIANNE

    j'en ai entendu parler---
    merci de nous donner ton avis--
    bonne semaine à venir- bisous-

    2
    Mercredi 25 Septembre à 09:36

    Merci pour ton avis ! bisous 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :